Les soins et labours au vignoble

Lutte biologique intégrée contre les insectes et les maladies

La vigilance est de mise pour prévenir ces maladies et tout mettre en œuvre pour la santé de la plante et du sol.

La lutte biologique intégrée permet de protéger les vignes contre parasites et maladies, (c'est à dire que l'on utilise un prédateur naturel du parasite pour s'en débarrasser), et on accepte dans une certaine mesure la cohabitation des pieds de vigne avec les insectes et les acariens.

D'ailleurs, insecticides et fongicides entraînent la mort du sol.

En effet, toute la faune et microfaune présente dans la terre digère les déchets organiques et aère le sol en creusant des millions de microgaleries.

Détruire tous les êtres vivants du sol est donc néfaste à la vigne... et au vin!

 

Les deux seuls traitements chimiques autorisés sont le cuivre contre le mildiou, mais qu’on utilise parcimonieusement  ("la bouillie bordelaise" est un mélange de cuivre et de chaux) et le soufre naturel de mine contre l'oidium.


A la cave, des levures indigènes. Pas de sucre, ni d’enzymes. Des sulfites, mais pas dans tous les vins.

Le cycle de travail de la vigne commence chaque année et les soins prodigués à la plante sont capitaux.

La viticulture biologique:

 

Un équilibre entre la vigne et le milieu naturel (ajouts de préparations à base de plantes et de poudre de roche pour favoriser l'enracinement et aider au développement des feuilles, prise en compte des influences cosmiques et climatiques.

Climat Valaisan:

Son climat  particulier de steppes est marqué par des étés brûlants et des automnes tardifs. Climat de type continentale avec des influences méditerranéennes. À un ensoleillement généreux et une faible nébulosité s'ajoutent les effets bienfaisants du foehn. Ce vent chaud et parfois violent provenant du sud. Balayant les nuages, il exerce également une action salutaire contre la pourriture des raisins et permet une maturation idéale du raisin. 

Sol:

Sa grande diversité des sols nous permet la création des vins avec plus d’arômes et de subtilités de leur terroir. Cette diversité est due aux bouleversements géologiques, aux glaciers en retrait, des anciens éboulements et aux dépôts alluvionnaires du Rhône et des torrents des Alpes.

Terres granitiques, sol calcaires, morainiques, sols caillouteux,  avec des traces de gypse, à moitié limoneux, schisteuses avec des sols maigres et peu profonds où la roche mère peut affleurer avant de s’élancer plus haut.

La plante:

 La vigne est une plante extrêmement sensible au type de sol où elle s’enracine mais aussi aux variations climatiques. C'est importante la très bonne corrélation entre le comportement de la plante (croissance, poids des baies, accumulation des sucres) et la réserve hydrique des sols

 Terroir:

Le terroir viticole est un endroit dont les particularités du sol, du clime, de sa topographe et géographique permettent de produire des vins reconnaissables d'un terrain spécifique.

Exprime aussi le savoir faire du vigneron- encaveur et œnologue et le moyen d’exprimer l’originalité et l' identité culturelle d’une région.

Des fois se traduit en dégustation par la minéralité.

Travail du sol 

On désherbe manuellement et on laisse les herbes d'accompagnement se développer. Chaque plante a son utilité et joue un rôle fondamental car elle peut indiquer le type de sol.  L'enherbement évite l'érosion des sols par la pluie et limite le rendement de la vigne: le jus de raisin est plus concentré et donne donc un meilleur vin.

Le labour est manuel, ainsi que les vendanges (ceci exige plus de main d'oeuvre qu'en conventionnel.

Engrais

Pour les engrais, on évite les produits chimiques (insecticides, fongicides, herbicides, engrais de synthèse), ils sont remplacés par des produits naturels et un travail spécifique de la vigne.

On nourrit le sol avec du fumier, du compost fait maison, des écorces d'arbre, des engrais verts (ray grass, trèfle, pois, reine de près, dents de lion, etc), des tisanes d'orties, de l'huile de fenouil et des plantes, que l'on fait pousser au pied des ceps, et qui enrichissent le sol.

Hiver

La taille: ​D'elle dépend le bon développement de la plante et la future récolte. D'abord on procède à la pré-taille , les sarments sont coupés . Cette taille définitive sera réalisée vers le début de printemps.

Printemps

  • L’entretien du sol: dès le mois de mars, on retourne la terre pour l’aérer et on choisi les herbes qui se sont installées entre les rangées de vignes.

  • L’ébourgeonnage:  Les jeunes pousses, bourgeons ou rameaux, qui épuisent la vigne, sont enlevés.

  • Des phéromones à la place des insecticides: Grace à la technique de la confusion sexuelle du verre de la grappe qui  repose sur la diffusion de substances imitant l'hormone sexuelle femelle (phéromone) du ravageur.  Cette méthode de lutte écologique se concentre sur l'espèce ciblée et elle est, par conséquent, totalement inoffensive pour la faune et la flore locales.

Eté 

  • Fauchage

  • Arrosage:​  On arrose les vignes pour éviter un blocage de la plante et l' éviter de le stress suite à longues journées du soleil. Daniel veille à que les vignes ont suffisamment d'eau grace à un control exhaustive des tuyaux d'arrosage et des disponibilités de l'eau qui vient du bises. 

  • Cisailler: ​Pour dompter la pousse de la vigne, fin juin - début juillet. On coupe les bouts des vignes très hautes pour qu'ils reçoivent suffisamment du soleil et de l'air, afin de concentrer la sève vers les grappes et les parties plus robustes de la vigne.

  • Eloignement des oiseaux​Protection de la vigne contre les oiseaux de manière protectrice grâce aux sons et aux odeurs.

  • Lutte écologique contre insectes et maladies.

  • Effeuillage

Automne

  • De la floraison aux vendanges: ​La floraison de la vigne a lieu dès fin mai avec l’apparition des petites fleurs qui donneront les futures baies de raisin.

  • La vendange verte: En août, on sélectionne les meilleures grappes de raisin. Celle-ci permet de ne pas épuiser le cep  et d’optimiser la qualité de la vendange. 

  • La vendange:En général, les vendanges démarrent 100 jours après la floraison. Les vendanges, c'est aussi festif. Elles sont  des instants de partage et de convivialité.  Tout le long de l'année ayant pris soin de la vigne, il est temps de cueillir les grappes. Les raisins sont cueillies manuellement avec beaucoup de soin.